Paix et sécurité internationale

Islam à Tombouctou : guerre ou paix ?

L’exposition « Trésor de l’Islam en Afrique De Tombouctou à Zanzibar » à l’institut du monde arabe (14 avril 2017-31 juillet 2017) met en valeur les richesses culturelles de l’islam de la ville de Tombouctou, aussi bien connue sous le nom de Timbuktu (Mali).

Regardez cette vidéo pour faire un petit tour d’horizon :

Une histoire mouvementée
Des campements de nomades se sont établis sur ce carrefour dès le XIIème siècle dans cette cité dominée par l’islam depuis le VIIIème siècle, dont l’instabilité qui les caractérise pourra aussi définir la ville. C’est cependant au XIVème siècle, grâce à l’islam, que la ville apparaît réellement dans l’histoire, , avec la construction de la mosquée Djingareyber par l’empereur du Mandé, Mansa Moussa. L’instabilité politique à Tombouctou revient alors fréquemment jusqu’à aujourd’hui. Soumise à différentes dominations, la ville passe ainsi à la fin du XVIème siècle sous la tutelle des marocains, chassés par les Touaregs un peu moins de deux siècles plus tard. Au cours du XIXème siècle, l’empereur peul conquiert la ville, ce qui permet aux européens et plus particulièrement aux Français de la découvrir petit à petit. Au lendemain de l’indépendance du Mali, la ville de Tombouctou est secouée par des révoltes multiples qui reviendront à plusieurs reprises au cours des années suivantes : la ville de Tombouctou hérite ainsi d’une histoire lourde d’instabilités.

Un carrefour de culture
Des manuscrits témoignent du lieu de passage et d’échanges de diverses natures que fut cette ville-carrefour depuis sa naissance. Peu connus et peu traduits malgré leur abondance (entre 100 000 et 300 000) et leur ancienneté, ils abordent des sujets divers et variés touchant autant à la religion qu’aux mathématiques, au droit, à la chimie, aux recettes médicinales ou aux principes de gouvernance. Les oulémas ont pour rôle de prendre soin de ces documents qui ont attiré de nombreux lettrés et étudiants, tout particulièrement au cours de l’âge d’or de la cité, aux XVème et XVIème siècle. Grâce à l’arabe et au monde de réseaux que se trouvait être le monde musulman, Tombouctou a pu ainsi être à la croisée de rencontres culturelles et d’échanges important d’idées. Les manuscrits se retrouvent aujourd’hui confinés chez les habitants et doivent disparaître à la moindre alerte pour que leur conservation soit permise.

L’islam aujourd’hui

Carte localisation Mali
Le Mali

L’islam a ainsi laissé des traces culturelles dans cette ville, encore aujourd’hui au cœur des enjeux de la paix du Mali, entre les mosquées, véritables chefs d’œuvre architecturaux et témoins d’un passé glorieux, et l’université coranique de Sankoré. Outre ces restes culturels, l’islam marque la vie de tous les jours des habitants de Tombouctou, comme le montre le film Timbuktu, sorti le 10 décembre 2014 et réalisé par Abderrahmane Sissako. Ce dernier tente de mettre en valeur le poids de l’islam sur la vie quotidienne des populations, montrant des images d’enfants jouant au football sans ballon, de maisons qui, pour dépasser la prohibition de la musique, jouent le soir toutes portes fermées.
Tout en permettant l’instauration une culture artistique riche, l’islam instrumentalisé a donc contribué à faire taire cette dernière : les potentiels élans artistiques des populations étaient brimés par la guerre et le mouvement terroriste qui se revendiquent de l’islam et d’Allah. Tombouctou est ainsi une ville très paradoxale qui cherche à s’ouvrir tout en restant refermée sur elle-même.


Témoignage :

Interview avec Monsieur l’ambassadeur de France à Maurice, son Excellence Gilles Huberson, ambassadeur de France au Mali de 2013 à 2016.

Êtes-vous déjà allé à Tombouctou ?

Oui bien sûr, à de nombreuses reprises, et j’y garde des amis ; Tombouctou est sans doute la ville la plus connue du Mali à l’extérieur du pays, et un endroit magnifique où notre coopération est particulièrement active, notamment dans le domaine de la santé, du soutien aux agriculteurs et pasteurs, et de la culture. C’est aussi une ville que nous avons contribué à « libérer » lors de l’offensive menée courageusement par notre armée, conjointement avec les Maliens…

Que pensez-vous de l’atmosphère de cette ville ?

Tombouctou est « patrimoine de l’humanité » : c’est cela que l’on ressent, dès l’aéroport… ville carrefour, ville du sable en même temps que ville de l’eau et surtout, ville de civilisation et de culture, où si chaque pierre pouvait parler, elle raconterait une histoire…mais Tombouctou est aussi le symbole de la résistance à l’occupation terroriste : ce sont ses habitants qui, avec intelligence, détermination et mépris du danger, ont eux-mêmes « sauvé » les précieux manuscrits…

Est-ce que son passé, inscrit dans une histoire et une culture musulmane, ressort extérieurement ?

Bien évidemment… Je pense notamment à La Grande Mosquée Djingareyber, construite au début du XIVème siècle sous le règne de Kankou Moussa, aux mausolées des Saints de la ville, et bien sûr à ses manuscrits qui démontrent surtout un islam tolérant et tourné vers les sciences, vers la médecine, vers l’agronomie, vers l’arbitrage des conflits.

Est-ce une ville ouverte sur le monde ?

Tombouctou a depuis toujours été une ville ouverte sur le monde : on y venait de loin pour étudier ; on y venait aussi pour la visiter ; on y venait pour commercer… j’espère que les conditions de sécurité feront qu’elle retrouve rapidement cette vocation à l’universalité…

Avez-vous pu voir le film Timbuktu ? Si oui, constatez-vous une différenciation par rapport à la réalité ?

J’ai pu voir le film Timbuktu à Bamako, à l’Institut Français, lors d’une projection publique que nous avions organisée. C’est un film magnifique, judicieusement primé. C’est une fiction en même temps qu’un film symbolique. Mais il traduit aussi la dure réalité de l’occupation pour la population… Ce film d’Abderrahmane Sissako est d’une infinie poésie… Comme beaucoup de spectateur j’ai été ému par la scène du match de football, concernant laquelle Abderrahmane Sissako a déclaré « À mes yeux, le rôle du cinéma n’est pas de dire les choses mais de les faire vivre. De créer une émotion qui n’a de sens que si le spectateur s’en empare. Mais quand j’ai écrit cette scène, je ne pensais pas qu’elle mènerait aussi loin… Quand l’entraîneur a sifflé le début du match, ils ont vraiment joué ensemble. Sans balle. Pourtant, ils se faisaient des passes et tiraient au but. C’était une véritable danse ».


Situation politique malienne

Suite aux événements de 2012 en Lybie, le Mali est entré dans une longue guerre qui oppose le gouvernement malien à différents groupes armés. Ces derniers font régner la terreur sur les populations du Nord du Mali, dont ils revendiquent l’indépendance. En parallèle, certains groupes sont plus islamistes, d’autres tentent d’agir en marge du gouvernement pour la défense de la sécurité commune. La MINUSMA, une opération de l’ONU, tente pourtant de seconder l’armée malienne dans cette tâche.
A Tombouctou la situation est de plus en plus critique : banditisme et violence annihilent les efforts de l’Etat pour assurer la sécurité et la paix de ses populations tandis que les populations vivent dans la peur du djihadisme.


Peul : peuple nomade originaire du Sahara, dont les premières fresques remonteraient aux 6ème -7ème millénaires avant notre ère. Ils sont aujourd’hui présents sur un territoire qui s’étend du Sénégal à l’est du lac Tchad.
Touareg : peuple berbère tendant à se sédentariser, vivant dans les parties centrales et méridionales du Sahara (Afrique).
MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali) : opération de maintien de la paix de l’ONU au Mali lancée le 25 avril 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s