International, Politique

Les Iraniens ne veulent pas retourner en arrière

Les iraniens ont réélu le 19 mai 2017, le président réformiste sortant Hassan Rohani, avec 57.13 % des voix dès le premier tour. De son côté, le candidat conservateur Raisi a réussi à obtenir 38.30% des voix. En parallèle avec la scène politique iranienne polarisée entre les réformistes et les conservatrices, l’élection s’est déroulée principalement autour du candidat conservateur Raisi et du candidat modéré Rohani. Rohani, président depuis 2013, plaide pour le développement de nouvelles relations entre l’Iran et le monde extérieur, l’élargissement des libertés et la transparence. En 2015 il avait signé l’accord sur le nucléaire avec six grandes puissances mondiales, à la suite duquel une partie des sanctions économiques contre l’Iran ont été levées. Étant témoin de l’ouverture du pays, la jeunesse iranienne est le principal supporteur de Rohani. Ils ont fait une campagne sans précèdent dans les médias sociaux pour la réélection du président sortant avec comme le slogan «  Nous ne voulons pas retourner en arrière ». Son concurrent principal Raisi, qui est d’ailleurs un proche du guide religieux Khamenei, est connu pour ses propos extrêmement conservateurs. L’obtention de 38,30 % des voix par Raisi a été décevant pour certains, le candidat ayant mené une campagne en critiquant la politique  d’ouverture de Rohani.                       

Yeşne ÖZEK

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s