Communautés internationales, Paix et sécurité internationale

La France peut-elle se passer de l’OTAN ?

Si la France peut se défendre seule, il lui est parfois plus intéressant de mutualiser une partie de sa défense avec d’autres nations pour en augmenter l’efficacité. Elle a alors le choix entre signer des partenariats bilatéraux, mutualiser sa défense avec l’Union Européenne, ou passer par une organisation internationale telle que l’OTAN ou l’ONU. A l’heure actuelle, elle a principalement fait le choix de l’OTAN ; une alternative est-elle alors envisageable pour elle ?

Depuis plusieurs années, on enregistre l’émergence de plusieurs nouvelles menaces qui planent la France. Parmi elles, on compte notamment la menace terroriste (Al-Qaïda et Daech), la criminalité transnationale organisée (trafic d’êtres humains [migrants] par exemple), ou bien encore la cybercriminalité (attaque informatique, virus, etc.).

Pour en savoir plus sur le cyber lisez notre article sur La cyberguerre et la cyberpaix

L’OTAN coordonne actuellement plusieurs opérations dans le monde. On peut ainsi citer les missions en Afghanistan (lutte contre les Talibans), au Kosovo (constitution d’une forme armée multi-ethnique et professionnelle kosovare), ou bien dans la corne de l’Afrique (mission de lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes). Dans chacun de ces cas, l’OTAN agit face à un adversaire bien défini, contre lequel une victoire finale est possible. Néanmoins, depuis le début des années 2000, l’OTAN agit désormais face à des menaces sans visage, et contre lesquelles une victoire totale ne peut exister en raison de leur nature nébuleuse. Deux de ces menaces sont particulièrement importantes pour les intérêts de la France : la criminalité transnationale organisée et la question du cyber.

La Criminalité Transnationale Organisée

La première est la criminalité transnationale organisée. Elle concerne entre autres le trafic d’êtres humains (tel que les passeurs de migrants en Afrique du Nord), le trafic de drogues (notamment en provenance du Maroc et en passant par le détroit de Gibraltar puis en Espagne). Pour cela, l’OTAN a engagé une mission de surveillance depuis octobre 2001. D’abord baptisée opération « Active Endeavour », elle a été rebaptisée « Sea Guardian » en octobre 2016. Son objectif est la dissuasion des activités terroristes dans la mer méditerranée. Cependant, à la demande des Alliés, elle peut aussi effectuer les missions de respect de la liberté de navigation, d’interdiction maritime et de protection des infrastructures critiques.

Néanmoins, une autre organisation multilatérale (comme l’Union Européenne, ou un accord entre les pays de la méditerranée) pourrait prendre en charge ces missions. Car à l’heure actuelle, elles sont assurées en partie par la flotte américaine, rendant les pays d’Europe du Sud dépendants d’une puissance non-européenne.

La question du cyber

La seconde menace pour la France est l’informatique. Elle concerne les cyberattaques. Ainsi, chaque jour, des milliers d’entreprises et administrations sont prises pour cibles par des groupes de hackers. La France n’y échappe pas et est, elle aussi, régulièrement la cible de ces cybercriminels qui défendant des intérêts aussi bien étatiques que privés. Pour lutter contre ces phénomènes, la France coopère avec l’OTAN et l’UE. En effet, ces deux organisations sont sur le devant de la scène en matière de cyberdéfense, avec des législations et des organes élaborés.

A ce jour, sur les capacités de cyberdéfenses mutuelles, l’OTAN fait preuve d’une avance importante sur l’Union Européenne. Contrairement à l’UE, l’OTAN a placé la cyberdéfense parmi ses priorités, et en a obtenu les moyens de la part de ses États membres (voir article « L’OTAN, c’est cyber »). Aussi, la principale question qui puisse être soulevée est de se demander si les prérogatives actuelles de l’OTAN ne peuvent pas être transférées à des organes nouveaux de l’ONU ou de l’UE ? Ainsi, l’on pourrait envisager un nouvel organe à l’ONU chargé de créer une législation internationale en matière de cyberpaix et de lutte contre toutes les formes de cybercriminalité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s